Manifester oui, bloquer et casser non !

Publié le par Julien Freyburger

Que certains décident de manifester contre une réforme destinée à assurer la pérennité de notre système de retraite par répartition, c'est un droit.

 

La Constitution protège le droit de manifester et le droit de grève. Heureusement.

 

Mais que d'autres n'hésitent pas à sombrer dans la violence est absolument inadmissible. La propriété privée, les biens publics et, surtout, les personnes, n'ont pas à subir les accès agressifs d'individus à la dérive.

 

Les différents blocages d'infrastructures industrielles et de communication ou d'établissements publics ne sont pas davantage acceptables.

 

Les décideurs politiques et syndicaux qui cautionneraient de tels agissements, par leurs actions ou omissions, auraient à en répondre devant les Français.

Publié dans En France et Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Céline 20/10/2010 13:20


Moi je suis pour que tout le monde s'exprime, chaque opinion a le droit d'être donnée.
Mais il y a un cadre pour cela, et la on en dépasse les bords plus que très largement.
Bloquer le pays, c'est INTOLERABLE.
Casser les biens publics, c'est INTOLERABLE.
Qui va payer tout cela? Parce qu'il va bien avoir une facture à payer. Est ce le moment de compliquer les choses?
Je ne le crois pas, il est temps que l'on arrête et que l'on se remette au travail. Il faut savoir reconnaitre une défaite quand on en voit une, il faut savoir arrêter les manifestations quand
elles ne servent qu'à l'ambition politique de certains.