Etudiants : des améliorations concrètes

Publié le par Julien Freyburger

La tendance consistant à dénoncer les dysfonctionnements plutôt qu'à souligner les avancées est toujours forte. C'est devenu la norme, tant l'envie de progrès, d'abord fondée sur des constats de carence ou d'insuffisance, est intégrée aux comportements des groupes sociaux. La société dans son ensemble essaye de se diriger vers un "mieux". C'est d'ailleurs l'une des premières motivations de celles et ceux qui s'engagent dans la vie publique.

 

Il n'est pas interdit non plus de manifester, si ce n'est une satisfaction, du moins un encouragement, quand un sujet fait l'objet d'avancées concrètes.

 

C'est le cas des conditions de ressources et de logement des étudiants qui ont d'ailleurs pu s'en rendre compte depuis la rentrée universitaire. Sans nier les besoins justifiés exprimés par le monde étudiant et qui ne sont pas toujours satisfaits, il me paraît légitime de faire le point sur certaines mesures tangibles, facteurs d'améliorations.

 

Ainsi, les étudiants boursiers ont perçu en cette rentrée un mois et demi de bourse au lieu d'un seul. L'objectif poursuivi par le Gouvernement est de verser dès la prochaine année universitaire non plus neuf mais dix mois de bourses à chaque étudiant boursier pour s'adapter à l'allongement de l'année universitaire.

 

Le relèvement des plafonds de revenus pour l'obtention d'une bourse s'est traduit par 90 000 bénéficiaires de bourses supplémentaires entre 2007 et 2010, soit une hausse de près de 20 %. Le montant des bourses aura augmenté de 13 % en moyenne en trois rentrées, et de 20 % pour les 100 000 étudiants les moins favorisés. Des mesures ont également été prises pour faciliter l'accès des étudiants boursiers à une mutuelle complémentaire. Le fractionnement du paiement des frais d'inscription et de sécurité sociale est aussi une avancée pour tous les étudiants.

 

En matière de logement, plus de 44 000 chambres universitaires ont été rénovées ou construites depuis 2007. C'est un progrès sensible qui sera poursuivi avec l'Opération Campus, cinq milliards d'euros étant destinés à la rénovation de 46 sites universitaires. Un bémol (de taille) : l'académie de Nancy-Metz semble quelque peu à la traîne en matière de rénovation de logements étudiants... un sujet à ne pas laisser de côté !

 

L'autonomie des universités s'accompagne d'un effort financier très important de l'Etat. Plus que des mots ou des discours pas toujours suivis de réalisations concrètes, ces mesures constituent, par leur ampleur et leurs ambitions, un vrai soutien à l'égalité des chances au sein de la République.

Publié dans En France et Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article