Débat Hénart - Masseret : question d'éthique

Publié le par Julien Freyburger

France 3 Lorraine a organisé un premier débat entre Laurent Hénart et Jean-Pierre Masseret. Celui-ci est disponible ICI sur le site de France 3.

Hormis la déception liée à l'horaire tardif de diffusion (23 h 30 !), cet échange a permis de se rendre compte de l'état d'esprit des deux têtes de liste régionales et de la qualité de leur démarche.

Pour brosser à grands traits un portrait des deux invités, les téléspectateurs ont assisté à un face-à-face entre un président sortant sûr de lui, tantôt rigolard tantôt vachard - et surtout peu enclin à dialoguer ! - et une tête de liste de l'UMP qui parlait ferme tout en étant précis et respectueux de son interlocuteur.

Une drôle de situation, en somme, une sorte de débat inversé : la concision et la précision du côté de Laurent Hénart et une certaine fébrilité chez Jean-Pierre Masseret.

Ces deux attitudes reflètent assez bien ce qui s'est passé au cours du mandat régional 2004 - 2010 : un président sortant à la tête d'une majorité hétéroclite qui, plutôt que de donner un véritable sens à l'action régionale, s'est contenté d'agir au coup par coup, sans ligne directrice.

Le seul vrai sujet largement pensé et bien travaillé, à grand renfort de crédits, fut la communication de l'institution régionale et de son président, jusqu'à l'insertion d'écrans publicitaires à son effigie sur les sites internet de grands quotidiens nationaux...

Et pendant ce temps, la Lorraine a perdu du terrain et s'est retrouvée à la traîne dans des domaines pourtant essentiels comme l'accueil des investisseurs avec un passage de la deuxième place en 2003 à la dixième aujourd'hui. Excusez du peu !

Ce débat, décidément un remake de la soirée de l'étrange, a également vu M. Masseret reprocher à Laurent Hénart un manque d'éthique, pointant du doigt un document de campagne de l'UMP qui dénonce notamment une hausse de 40% des impôts régionaux et une explosion de la dette régionale (+ 189 %).

Et pourtant, le président sortant a ensuite reconnu la véracité des données publiées par l'UMP, allant jusqu'à les assumer pleinement. Vous avez dit "éthique" ? Et toc !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Thierry 05/03/2010 16:42


Masseret sûr de lui? Ce n'est pas ce que j'ai vu!

Masseret a surtout été irrespectueux en laissant rarement son adversaire L. Hénart s'exprimer, en l'interrompant et parlant en même temps.

Bref, le président sortant a pourri un débat qui aurait pu être intéressant, dommage que le journaliste n'a pas recader fermement Masseret, je suis sur que Hénart avait pleins de choses à dire, sur
le transfrontalier, l'enseignement supérieur, la formation professionnel...

Si Hénart veut gagner c'est simple, il suffirait simplement que "les lorrains sachent"
...


Julien Freyburger 06/03/2010 08:12


Je partage ce point de vue. JP Masseret était "sûr de lui" dans la mesure où il a adopté un ton péremptoire pendant tout l'échange, ce qui, en effet, n'est pas très respectueux ni de Laurent Hénart
ni des téléspectateurs.


Chilla Christian 15/02/2010 22:35


Ce n'est pas avec un tel débat que les électeurs vont se mobiliser,c'était inaudible car ils parlaient en même temps et ne traitait pas des bons sujets!!!!!


Julien Freyburger 16/02/2010 08:23



D'accord pour dire que le débat était inaudible à certains moments mais JP Masseret n'a pas fait beaucoup d'efforts pour tenter de clarifier les choses, contrairement à Laurent Hénart qui s'est
montré plus responsable, notamment en permettant à son contradicteur de s'exprimer.