Coup de gueule : le handicap oublié dans le premier budget Hollande

Publié le par Julien Freyburger

Petit retour sur les "engagements" de campagne. Je me souviens d'une réunion conviant différents candidats aux législatives à s'exprimer sur la question du handicap.

Représentant de l'UMP, j'étais fier de défendre le bilan du gouvernement de François Fillon qui a augmenté l'AAH (allocation adulte handicapé) de 25 % pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy. Une augmentation de 5 % par an, malgré la crise, qui s'est également appliquée au minimum vieillesse.

Certes, ces engagements tenus n'ont pas permis d'aboutir à une situation idéale, loin s'en faut. Mais ils ont le mérite d'avoir permis une véritable amélioration de la vie quotidienne de nos concitoyens déjà durement éprouvés.

Or, on apprend aujourd'hui que le gouvernement Ayrault a décidé de geler l'AAH et, si cela ne suffisait pas, de supprimer le point supplémentaire attribué aux étudiants handicapés pour le calcul de leurs bourses universitaires. Ce point en moins correspond à une baisse significative de leurs revenus.

Ces orientations sont une erreur et même une faute. Il ne suffit pas de tenir des discours généreux si les actes ne suivent pas. Il ne suffit pas de reprendre les bonnes vieilles recettes de 1997 pour faire une politique. Les discours du Président de la République et du Premier Ministre sont à l'image de leur stratégie pour la France et les Français : cela sonne "creux".

Publié dans En France et Ailleurs

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AMRANI 23/05/2013 19:59

Bonjour,

J'ai voté pour un Homme qui fut soutenu par Gilbert MONTAGNE. C'est cela qui affiné mon choix car j'hésitais entre 2 Hommes. Monsieur MONTAGNE a plaidé pour que les handicapés aient la couverture
médicale universelle et cela n'est pas arrivée pendant que l'on donne aux valides. Je vais vous révéler mes handicaps et vous comprendrez ce qui me révolte :
épileptique je n'ai pas pu étudier
mal voyante : je n'ai que 2/10 et 3/10 donc je ne peux pas passer le permis de conduire qui est plus important que le BTS de nos jours et pour preuve je voulais devenir factrice niveau de 3ème
alors que je suis bachelière à l'âge de 22 ans puis plus rien... Eh bien cela ne fut pas possible car je n'avais pas le carton rose.
- Une scoliose : maladie pas reconnue et pourtant c'est le dos qui nous porte. Et cause de cette pathologie je ne peux exercer une profession debout quel que soit le niveau d'études et/ou la
filière (j'ai essayé aide-soignante, vendeuse ou contrôleuse dans le RER pour ne citer que cela comme exemple.
Donc je voudrais que l'on me dise pourquoi les valides et surtout les délinquants et ceux qui arrivent en France passent avant des invalides nés et au casier judiciaire ? vierge. Celui qui a la
force de commettre des délits a la force pour travailler : la confiture aux C : il faut arrêter !
Et pourquoi entre invalides il y a des privilégiés :
Polyhandicapée je ne peux pas étudier et travailler alors que les aveugles peuvent étudier pour devenir kinésithérapeute, avocat, professeur... car ce n'est pas le cerveau qui est touché : cela est
injuste ! Je n'ai pas acheté l'épilepsie pour l'assumer sans compter ce qu'elle m'a fait socialement et à l'école comme le gamin qui s'est suicidé pour la couleur de ses cheveux : j'ai pensé
immédiatement à mon enfance. Il serait temps de la sortir de l'ombre taboue au 21ème siècle en France cela est inadmissible.
Vous savez si je passais à l'antenne je serais plus efficace que les dirigeants et journalistes car j'en parlerais alors que les médias et hommes politiques restent indifférents à ce sujet qui plus
sensible que les noirs arabes, les femmes les jeunes les vieux : il concerne tout le monde. Vous voulez savoir pourquoi ?
Tout simplement parce qu'un noir reste un noir, une femme reste une femme, nous avons tous eu 7 ans, puis 27 ans puis 47 ans et peut-être 97 ans. Alors que le handicap peut arriver à n'importe qui
à n'importe quel âge, peu importe le niveau socioprofessionnel, unisexe toutes les origines : j'ai envie de dire "le handicap aime le monde entier" ! Et pourtant tout le monde s'en moque. Pour vous
prouver mon raisonnement :
Djamel DEBOUZZE et Mimi Mathy illustrent bien ce que je viens de vous expliquer. l'un est HOMME Magrébin dont sa vie a basculé alors que l'autre est une FEMME Française qui est née avec le
handicap.
Donc, j'espère que l'on va prendre au sérieux ce problème social et que nous n'allons pas rester sous le seuil de pauvreté sans CMU à vie.
Merci d'y refléchir et de nous redonner espoir et passer au concret. Car il n'y a que la droite qui fait bouger les lignes mais pas assez sévèrement et trop lentemnent mal répartie : en juin 1975,
le 10 juillet 1987 qui fut Premier Ministre ? Cohabitation ou pas Monsieur CHIRAC a pensé à nous. Puis le 11 février 2005 c'était le tour de Monsieur JOSPIN ou encore un Premier Ministre de droite
? (je connais tout les premiers ministres de M. DEBRE à JM HAYRAULT avec l'année de leur nommination (G. POMPIDOU 1962-1968 : celui qui détient le record de durée à Matignon, L FABUIS 1984-1986 :
le plus jeune...) je suis prête à vous les réciter.
Ce n'est handicapé que l'on ne connait rien je vous l'ai démontré. Et pourtant on reste sous diplômé : mais jusqu'à quand ?

Je vous remercie d'avoir lu mon long discours mais mon histoire ressemble à des milliers des personnes handicapées (enfants comme je l'ai été donc mes parents avec moi) ou dans l'autre sens parent
handicapé enfant malheureux pour son parent). Donc, je voudrais concrétiser mon discours publiquement car le virtuel remplace la simple lettre et cela ne change rien. Or, en m'exprimant peut-être
que cela va faire parler et faire agir les pouvoirs publics.

Je vous prie de m'excuser pour ce monologue en vous remerciant d'avoir pris soin de le lire.

Je vous prie d'agréer Monsieur mes salutatons les plus respectueuses.

Lila AMRANI
33 ans
d'origine algérienne cela ne m'a pas empêchée de trouver un logement dans le privé avec mon allocation adulte handicapé. Alors, s'il vous plait, arrêtez de plaindre toujours les mêmes : guetto,
noirs arabes femmes. Je vous fais une confidence : je n'ai jamais été contrôlée une seule fois : donc arrêtez de les croire, c'est pour se faire remarquer et que l'on les plaignent.

rebelle 02/09/2012 16:44

puisque la droite a toujours les solutions miracles et que suite à sa défaite qu'elle a très mauvaise pourquoi n'a-t'elle rien proposé avant ????? question qui mérite réponse......

Julien Freyburger 12/12/2012 17:38



Avec retard, je vous réponds ! Sous le quinquennat précédent, des mesures fortes ont été prises et appliquées, parmi lesquelles la revalorisation de l'AAH et du minimum vieillesse qui n'avaient
pas autant progressé depuis très longtemps.