Communiqué - le candidat Hollande et madame Aubry en Moselle : beaucoup de bruit pour rien

Publié le par Julien Freyburger

On allait voir ce qu’on allait voir : promis, François Hollande accompagné de Martine Aubry devait consacrer sa venue en Lorraine à l’exposé de ses idées pour l’industrie, « pilier du programme du candidat socialiste » comme le rappelait Aurélie Filippetti.

 

Finalement, on n’a rien vu. Juste une visite à Gandrange pour dire aux sidérurgistes qu’il n’y aurait pas d’engagements de sa part. Juste un meeting à l’hôtel de ville de Metz transformé pour l’occasion en annexe du parc des expositions, la superficie en moins.

 

Je retiendrai un certain cynisme de la part des socialistes qui sont à l’origine de la suppression de 33 000 emplois sidérurgiques. Au-delà du quinquennat de Nicolas Sarkozy, leur mémoire vacille.

 

Je retiendrai aussi une conception pour le moins singulière de ce qu’est un hôtel de ville. La mairie de Metz n’est plus « la maison de tous les Messins » mais fait l’objet d’un accaparement au profit d’un parti politique.

 

Pendant que les critiques socialistes fusent contre le Président de la République et le Gouvernement, sans qu’aucune proposition ne soit formulée, la majorité continue à travailler et obtient des résultats (pôle de compétitivité, I.R.T. lorrain, centre d’apprentissage…).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article