Les " jeunes pousses " selon Philippe Leroy

Publié le par Julien Freyburger


Lu dans l'Ami Hebdo daté du 2 août 2009. Philippe Leroy, Président du Conseil général et Sénateur de la Moselle, a accordé une longue entrevue à Jean-Pierre Cour. L'occasion pour l'élu mosellan de donner son point de vue sur la préparation des prochaines échéances.

Sur la nécessité d'un renouvellement des candidats et des élus, la position de Philippe présente le grand avantage d'être à la fois claire et courageuse : " En Moselle, il faut rassembler un maximum de jeunes car la prochaine mandature à la Région sera plus courte et donc profiter de cette " période de transition " pour faire émerger des jeunes. Il faut former la nouvelle génération d'hommes et de femmes politiques " .

Venant d'un élu d'expérience qui remplit les fonctions les plus importantes en Moselle, cet engagement mérite d'être souligné et salué.

Si le jeunisme ne présente aucun intérêt et n'a d'ailleurs aucun sens, il est en revanche indispensable de favoriser un renouvellement des élus mosellans. En de nombreuses occasions, j'ai pris le parti (risqué ?) de militer en ce sens, regrettant le peu de place réservé jusqu'à présent aux jeunes qui souhaitent s'engager dans la vie publique, avec sérieux et dans la durée.

Or, il convient de se rendre à l'évidence : quand une grande formation politique comme l'UMP soutient un jeune candidat, nos concitoyens expriment la plupart du temps un soutien appuyé à la démarche entreprise. C'est une aspiration qui dépasse largement l'ambition affichée ou non des candidats potentiels.

L'occasion nous est ici donnée de ne pas reproduire le même schéma que celui de la parité en politique. Si l'objectif visé par le législateur est tout à fait louable, la méthode retenue ne peut manquer de heurter l'esprit. La manifestation de la volonté, si tant est qu'elle existe (et il est possible de la susciter), est de toute évidence préférable à l'imposition. Et c'est le chef de file d'une opposition municipale qui compte des femmes exceptionnelles qui l'affirme ! Quel bonheur de travailler avec des élues intelligentes et déterminées. Je le mesure chaque jour.

Pour autant, il faut se rendre à l'évidence et comprendre a contrario la très belle citation maintes fois utilisée, ce qui donne : là où il n'y a pas de volonté, il n'y a pas de chemin (C.Q.F.D.) ! C'est ainsi que malgré la présence en Moselle de l'une des figures de proue de la parité, la cause des femmes n'a pas progressé d'un iota dans notre département... à méditer.

Alors, engageons-nous dès aujourd'hui pour que jeunes et femmes puissent trouver leur vraie place dans la vie publique mosellane. Il s'agit d'un ingrédient important pour que le succès soit au rendez-vous.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Greg 06/08/2009 10:57

Article plein de bon sens !

Lionel 01/08/2009 19:20

Félicitations pour cet article !
Je ne peux qu'être d'accord à 100% !

Julien Freyburger 03/08/2009 10:18


Merci Lionel... un pourcentage que je ne peux qu'approuver !